Censure des messages de gauche sur Orange

J'invite cordialement toute personne censurée de façon abusive par Orange au seul motif qu'elle a exprimé une opinion plutôt de gauche à me faire suivre les messages que la modération lui a décorés d'une pastille rouge. J'examinerai l'opportunité de les reproduire ici.

La censure des réactions, commentaires et billets opposés au FN ainsi qu'à l'UMP est beaucoup trop fréquente sur le forum d'Orange pour qu'elle puisse se justifier par un simple manquement à la charte. Si manquement il y a, comment expliquer dans ce cas la quantité phénoménale d'insultes, de calomnies, de diffamations, voire d'appels au meurtre que l'adminisnistration du site laisse passer dès lors que leurs auteurs se situent très nettement à droite en général, et plus encore à l'extrême droite ?

Je suis preneur de toute suggestion visant à dénoncer, ou mieux à faire cesser, ce comportement inacceptable de la part de l'opérateur historique, le forum d'Orange étant sous sa responsabilité. Ces pratiques détestables engagent entre autres l'honneur des personnels de France Télécom, qui n'en doutons pas les rejetteraient en bloc s'ils avaient leur mot à dire quant à la politique de propagande insidieuse pro-FN de leur employeur.

Voir aussi :
 http://forum.echosdunet.net/censure-chez-orange-t7050.html

http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/02/19/pourquoi-twittter-censure-t-il-des-comptes-parodiant-sarkozy-229537

Posté par KiosqueC à 10:00 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


10 avril 2012

La censure à tous les étages

La censure en forum, parfois sous couvert de modération, n'est pas un phénomène inconnu des internautes.

Moi-même, je la pratique ici avec les commentaires qui ne sont que négatifs. Mes petits montages photos plaisent ou pas, ils font rire ou pas, c'est selon le caractère et les opinions de chacun. Ils n'ont pas pour objectif de caresser les liblaireaux et les bas du front dans le sens du poil, aussi quel intérêt y aurait-il à publier leur désapprobation, quand ce n'est pas leurs insultes ? Ce blog exprime mon point de vue, de façon si possible amusante, mais pas toujours. La droite et l'extrême-droite disposent d'une foule d'autres lieux pour faire connaître les leurs et développer leur propagande. Qu'elles s'en contentent.

Justement, parmi ces autres lieux, il s'en trouve quelques-uns, tels les forums publics, qui devraient normalement favoriser le débat et l'ouvrir à toutes les sensibilités, hormis celles que la loi condamne. Droite et gauche ou centre doivent pouvoir s'y confronter, arguments contre arguments, dans le respect d'une charte essentiellement axée sur la bonne tenue des commentaires et le respect de quelques fondamentaux d'ordre juridique. Pas question d'autoriser les appels au meurte, l'apologie du racisme ou l'incitation à la haine communautaire, par exemple. En revanche, il est souhaitable d'étayer ses propos, en particulier lorsqu'ils sont à charge, afin de ne pas sombrer dans la diffamation ou la calomnie, au risque toutefois de démolir ou du moins d'égratigner les convictions d'autres intervenants qui pensent différemment (ou peu). La modération n'a pas à prendre parti. Son rôle se borne à veiller au respect des règles que je viens de rappeler sommairement ici.

Sur le forum d'Orange, on est très loin du compte, et la censure frappe sauvagement quiconque n'est pas vraiment copain avec le FN et ses militants. Curieusement, il est plus facile d'y dénigrer Sarko que de s'en prendre à Marion La Joie. Mais s'il s'agit de cogner sur Hollande ou Mélenchon, ou à l'inverse d'encenser l'extrême-droite, presque tout est permis. J'en veux pour preuve de multiples appels au meutre et diverses diffamations, tous émanant de quelques bas du front, qu'il m'a fallu signaler à la modération pour qu'elle consente à les supprimer... ou pas !

Dans cette catégorie, "Forum d'Orange", je diffuserai les billets, réactions et commentaires que l'équipe d'Orange m'a censurés. J'y ajouterai les messages qu'il m'a fallu faire sauter alors qu'ils avaient été acceptés sans que l'administration du site s'en émeuve, messages qui n'auraient de toute évidence jamais dû être publiés tant ils violent allègrement les règles. Ainsi va l'objectivité sur Orange, site de droite, fait par la droite et pour la droite.

A sa décharge, il faut savoir qu'Orange est en cheville avec le Figaro, dit la Pravda. Ceci expliquant sans doute largement cela...

Posté par KiosqueC à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 août 2011

BILLET du 02/08/2011

Ce billet a été rédigé après qu'Orange m'a censuré plusieurs commentaires à des réactions d'intervenants du bord d'en face. Le lien entre modération et charte du site était d'autant moins évident que les auteurs de ces réactions ne brillaient guère par leur courtoisie ou par la haute tenue ou par la bonne foi de leurs propos.

La censure d'Orange n'a pas traîné. J'ai tenté à plusieurs reprises de faire passer mon texte, avec quelques variantes, sans succès.

Censure partisane sur Orange

Inutile d'essayer de répondre aux posts souvent haineux et encore plus souvent stupides des bas du front sur le forum d'Orange. Un modérateur partisan du FN veille au grain et censure compulsivement tout ce qui s'en prend au parti préféré des peu-pensants.
J'en suis réduit à rediffuser sur un autre forum les posts que cet individu me censure systématiquement, afin que chacun puisse se faire sa propre idée sur la question. Ce n'est évidemment pas bon pour l'image de marque d'Orange, qui passe désormais pour un outil de propagande de Marion La Joie, au grand dam des employés de la maison mère, mais qu'y puis-je ? La modération interdit tout débat de fond, surtout s'il est argumenté, et protège les idées nauséabondes de l'extrême-droite.

Faute de pouvoir lire les posts scandaleusement censurés pour juger de la partialité du ou des modérateurs en cause, il suffit de voir ce que les grands ciseaux épargnent : des appels permanents à la haine émanant d'intervenants d'extrême-droite. Il paraît que certains de leurs posts sont parfois censurés. Je frémis à l'idée de ce qu'ils pouvaient contenir à la lecture de ce qui passe sans problème ! J'ai parfois dû signaler des appels au meurtre trop explicites, qui ont alors été effacés. Question : comment se fait-il qu'ils aient été acceptés dans un premier temps ? Quand on voit que mes posts sont supprimés lorsqu'ils suggèrent ironiquement qu'un intervenant bas de front laisse un peu trop ses neurones en jachère, il y a de quoi s'interroger sur la ligne politique d'Orange...

Soyons juste, parfois c'est pour un motif bien plus grave que l'on me censure, quand par exemple je démontre références vérifiables à l'appui que le FN a pompé son logo sur celui du MSI, parti néofasciste italien, ce qui en dit long sur son orientation politique originelle. Apporter la preuve que le fascisme et le FN ont historiquement des points de rencontre, c'est évidemment inacceptable. Mieux vaut affirmer sans le démontrer que Staline a fait mourir 100 millions de personnes, qu'Aubry a créé des horaires de piscine réservés aux musulmanes, que la gauche est favorable à l'immigration débridée, que les gauchistes soutiennent les extrémistes islamistes, ou que Breivik n'avait pas tort sur le fond, n'est-ce pas ? C'est très faux, très con, mais puisque ça tape sur la gauche, c'est acceptable et accepté.

Exemples de mes posts censurés :

à F_Deparis
Qui parle de répondre au mal par le bien ? Il ne s'agit pas d'aller porter des fleurs à Breivik ni d'aller le border dans son lit le soir. Il s'agit de ne pas répondre à la barbarie par la barbarie. Cela fait une sacrée nuance, non ? En clair, Breivik doit être sanctionné à la hauteur de sa faute, mais pas à la façon d'un peuple barbare ivre de colère et de désir de vengeance. C'est pourquoi par exemple il ne sera pas torturé en place publique ni découpé en petits morceaux et bouilli avant d'être donné aux cochons. Sous prétexte que l'on ne convertit pas un assassin en chair à pâté vous considérez qu'on ne le punit pas, voire qu'on le cajole et le récompense ?

Pour votre information, tendre la joue gauche n'a jamais signifié se laisser faire et redemander des baffes. Au temps du petit Jésus, c'était vu comme un acte de résistance.
Je vais vous expliquer pourquoi. Je suis droitier, comme 80% au moins de la population. Si je vous flanque une gifle (ce n'est pas dans mes habitudes), sur quelle joue la prendrez-vous ? Sur la joue gauche et non sur la joue droite. Pour que vous la receviez sur la joue droite, il faudrait que je vous gifle du revers de la main. A l'époque où jésus est supposé avoir vécu, les Romains avait envahi le pays. Ils se montraient méprisants avec les autochtones. Les gifler du revers de la main, donc sur la joue droite, était une démonstration de ce mépris. Le giflé était considéré comme un être inférieur. Tendre la joue gauche, cela signifiait : je suis ton égal, gifle-moi comme un homme, d'égal à égal. Aucune lâcheté donc, mais plutôt un acte de rébellion.

à Hobry
Vous avez la mémoire très sélective. L'image bien lisse de la France que vous avez en tête n'a jamais existé que dans votre imagination. la France a toujours été une terre d'accueil, accueil plus ou moins forcé d'ailleurs à certaines époques de l'histoire. Le métissage y a toujours existé. Il y a une vingtaine d'années, par exemple, une étude a démontré que chaque Français possède au minimum 1% de sang arabe.

En outre, vous êtes particulièrement gonflé en supposant que les massacres commis par des fous furieux risquent de se reproduire (ça, c'est vrai) et qu'ils viendront probablement de l'extrême-gauche ! Jusqu'à preuve du contraire, Breivik est d'extrême-droite. En France, ce sont les bas du front et autres peu-pensants, l'extrême-droite, donc, qui appellent à la haine. Les ratonnades sont le faits de cinglés d'extrême-droite, souvent issus du FN. Les derniers terroristes que l'on peut qualifier d'extrême-gauche, cela remonte à pas mal d'années déjà, et plus fréquemment à l'étranger qu'en France.

Soyez fan du FN si vous en avez besoin pour calmer vos palpitations, mais évitez de raconter des sornettes. L'insécurité terroriste, de nos jours, vient d'une frange de l'extrême-droite ainsi que d'une poignée de fous de leur dieu, qu'ils soient groupies du chamelier (les extrémistes islamistes) ou du petit Jésus (par exemple les commandos anti-IVG).
L'extrême-gauche se tient tranquille depuis un bail (et je vous rappelle que le Front de Gauche, ce n'est pas l'extrême-gauche, seulement la gauche véritable. Il rassemble des républicains qui respectent les institutions et utilisent leur bulletin de vote, pas des ceintures d'explosifs).

Quant au reste de votre discours.... Boff ! la propagande habituelle des bas du front. Dérisoire et sans intérêt. Rien que du fantasme sécuritaire et pseudo nationaliste, farci de contre-vérités, de l'analyse sommaire et populiste jusqu'à l'ecoeurement.

à Liliacée
Vous en avez encore beaucoup des stupidités de ce calibre dans votre besace ?
Sinon, je peux aussi vous rappeler que la gauche mange les petits enfants et que les bas du front seront recyclés dans des hôpitaux psychiatriques pour y décorer les sapins de Noël.
Vraiment n'importe quoi !

Je vais être sympa avec vous et vous instruire un peu, à propos des sans-papiers.
Régulariser un sans-papier, ce n'est pas le naturaliser français, c'est lui accorder un permis de séjour et le mettre sur le marché du travail légal. Ce qui signifie qu'un employeur est tenu de respecter ses droits (ce dont vous vous fichez bien), mais surtout qu'il doit être payé au tarif en vigueur et que son employeur doit cotiser aux diverses prestations sociales légales. Autrement dit, le sans-papier régularisé ne fait plus de concurrence déloyale aux autres travailleurs, Français ou pas. dans l'histoire, seuls les patrons voyous sont perdants. Pour tous les autres Français, c'est tout bénéfice.
Je me doute bien que vous n'avez jamais réfléchi à cela, ce serait beaucoup demander à un bas du front, mais essayez d'y exercer un peu vos neurones. Vous n'avez rien à y perdre. Un petit mal de tête à la clef probablement, mais avec l'habitude de raisonner juste cela disparaît progressivement. Essayez donc !

----------------
J'ai un jour contacté la modération, car un intervenant m'avait insulté, et pas dans la dentelle je vous prie de le croire ! Ma réponse circonstanciée au zigoto avait comme de juste été censurée.
Réponse de la modération : mon contradicteur n'ait été qu'ironique. Ses insultes n'étaient que de la moquerie, une forme d'humour en somme.
Comme on peut le constater dans mes exemples de posts censurés, mes réponses ne manquent pas non plus d'ironie, n'est-ce pas ? Sauf que dans ce sens-là ce n'est pas bien vu par celui qui manie les ciseaux.

On me conseille de contacter l'administration du forum. Si c'est pour me répondre comme la fois précédente par un foutage de gueule caractérisé, merci bien. Toutefois, quand je serai suffisamment remonté contre une modération trop ouvertement partisane, j'y songerai.


Ma deuxième tentative de postage ayant été censurée illico, au troisième essai, j'ai ajouté cette note liminaire :

Censurer c'est bien, mais il vaudrait mieux éviter ce qui motive le billet que l'on censure.
Quand Orange se donnera une image de neutralité politique, ce genre de billet n'aura plus lieu d'être.
Pour l'heure, les faits sont têtus : les bas du front peuvent aller jusqu'à poster des appels au meurtre et il faut intervenir auprès de la modération pour qu'elle fasse son boulot. A l'inverse, il n'est guère possible de répliquer aux bas du front, y compris sur des sujets relativement anodins, car la censure veille. On peut se faire accuser par un bas du front d'être pote avec Staline et ses 100 millions de morts (chiffre fantaisiste mais qu'Orange laisse passer sans sourciller) ou de supporter les terroristes islamistes, mais il est interdit de suggérer que les bas du front fricotent avec le fascisme. Deux poids deux mesures qui justifient les soupçons de connivence entre Orange et le FN.
La censure aveugle ne résoudra rien. Le grand public en sera de plus en plus informé. Si Orange organisait un véritable sondage pour savoir l'image que renvoie son forum, la case neutralité serait rarement cochée.


Au quatrième essai, j'ai encore ajouté ceci au début de mon post, en plus de l'ajout précédent :

Tant qu'Orange ne s'expliquera pas sur sa politique de défense des intérêts du FN, les modérateurs devront passer le temps à manier leurs grands ciseaux. Car censurer sauvagement ou rageusement des commentaires tels que celui-ci ne changera rien au constat : un bas du front a le droit d'écrire presque n'importe quelle connerie haineuse, mais en réponse on ne peut pratiquement que lui parler de la pluie ou du beau temps. Un bas du front a le droit d'insulter une contradicteur de gauche, la modération lui trouvera toujours une excuse, mais dire son fait à ce peu-pensant est un crime de lèse-majesté.
A ceux que les termes "bas du front" ou "peu-pensant" énerveraient, qu'ils commencent par s'énerver de termes du genre "gauchiste", "gôchiotte", "bobo", "coco" ou "bien-pensant".


Résultat : néant. Billet interdit par Orange. Le 2 août 2011, j'ai donc réécrit entièrement mon texte :

Censure partisane sur Orange (5e)

Plutôt que de censurer comme de bons petits robots ce qui vous dérange, il serait peut-être temps de commencer à réfléchir au fond du problème, non ?

Qu'est-ce qui justifie mon billet ? La certitude qu'Orange - ou du moins une partie de sa modération - roule pour le FN. Demandez-vous ce qui m'a amené (en fait moi et quelques autres, de plus en plus nombreux) à en arriver à cette conclusion, sinon vous ne résoudrez jamais rien.
Attention, l'exercice n'est pas si simple et risque même d'être épuisant pour le bas du front moyen, c'est-à-dire non entraîné à la réflexion personnelle et autonome ! S'il y en a vraiment un au sein de la modération, veillez à bien l'alimenter et à lui prévoir un fauteuil relax ainsi qu'une poche de glace ! Il ne suffira pas d'évacuer le problème en affirmant péremptoirement que j'ai tort, ou encore plus simplement en me censurant une centième fois pour faire disparaître la cause de vos soucis. Si je suis persuadé qu'Orange roule pour le FN, ce n'est pas parce qu'on me l'a soufflé ni parce que je ne savais pas quoi penser ce midi en entrée. Vous pouvez me bâillonner, pas me faire avoir tort par la seule magie du ciseau.
Je vais vous donner quelques indices, mais pas toute la solution. Ca, c'est votre part de boulot.

1 - Les bas du front peuvent écrire impunément des horreurs. Si vous en censurez une partie, comme ça a l'air d'être le cas, j'ai dans l'idée qu'il doit s'agir de messages qui feraient envoyer directement en prison toute l'équipe du forum et décapiter de haut en bas leurs auteurs. Ce qui passe à travers la modération est déjà très gratiné et souvent peu compatible avec la charte.

2 - Les bas du front peuvent impunément assimiler leurs adversaires de gauche à des suppôts de Staline, des barbus, de Mao, de Pol Pot et autres Castro. Ils peuvent leur attribuer sans s'attirer le moindre froncement de sourcils 100 millions de morts, pas un modérateur ne s'inquiète d'une pareille calomnie. De la même façon, ils peuvent tenir des propos qui frisent tant le racisme qu'il s'agit plus d'une permanente que d'une frisure, toujours en toute impunité cela va de soi. Ils ont également sans problème pu diffuser des appels au meurtre, qui seraient toujours en ligne si je n'avais pas un peu réveillé la modération. Ils peuvent inverser le sens des mots et les valeurs du pays, pour un peu ils gagneraient des points de fidélité en récompense.

3 - Les adversaires des bas du front n'ont qu'une marge de manoeuvre très limitée. Dès qu'ils sortent un argument un peu trop pertinent, ils sont censurés. S'ils ont le malheur de se moquer un tantinet des peu-pensants, ils sont censurés. Si leurs arguments mettent en cause le FN, ils sont censurés. S'ils mettent en cause les auteurs des posts auxquels ils répondent, ils sont censurés.

4 - Marion La Joie claironne qu'elle attaquera en justice toute personne la critiquant, elle ou son parti, et particulièrement si l'on relève tout ce qui ressemble furieusement à du fascisme dans sa boutique. Il y a des gens que ce genre de menace suffit à rendre très frileux. C'est dangereux de trembler quand on tient de grands ciseaux...

5 - Quand un bas du front m'insulte et que, fait exceptionnel, la modération consent à me répondre, elle m'explique que c'est une simple moquerie et ne le censure pas. Si je me moque d'un bas du front (je suis volontiers taquin), vous me censurez pour insulte, ou du moins je suppose que c'est la raison. Cherchez l'erreur.
Maintenant, si la cause de la modération n'est pas l'insulte imaginaire, alors c'est plus grave car elle vient du contenu de mon post. Sachant qu'aux affirmations toutes faites je préfère en général les arguments qui aboutissent logiquement à mon affirmation finale, cela signifie que mon argumentaire vous chagrine. Or, des arguments qui ne plaisent pas peuvent être contestés, c'est leur avantage, leur intérêt et tout le sens d'un débat contradictoire. De là à penser que vous préférez éviter aux bas du front les risques d'un débat !... Vous noterez que lorsque par un heureux hasard l'un de mes posts est accepté, le bas du front de service qui me répond ne s'embarrasse pas d'arguments et se contente d'affirmations, lesquelles se résument en général à 100 millions de morts avec Staline ou à mes bons amis terroristes islamistes. Sans modération à la clef, cela va de soi. Je m'en plaignais d'ailleurs récemment auprès d'un autre de mes Pol Potes...

6 - La modération est aveugle et brutale. On ne peut que rarement en deviner le motif. Sur un post de deux lignes il est possible de le supposer (mais pas forcément d'être d'accord). Sur un post de 50 ou 100 lignes, c'est mission impossible. On cherche si un mot a été bloqué par un robot, mais comme ce mot se retrouve dans d'autres messages postés par d'autres intervenants, cette hypothèse ne tient pas. C'est peut-être un simple bout de phrase à peu près contestable vis à vis de la charte, mais allez deviner lequel ! Et censurer 100 lignes pour deux ou trois mots, c'est pour le moins abusif. Plus fréquemment, l'explication naturelle, c'est que le modérateur du moment, le fameux bas du front infiltré dans l'équipe, n'a pas du tout aimé que l'on hache menu son idéologie et a donc décidé de tout faire disparaître. Dans de très nombreux cas, c'est la seule explication qui tienne vraiment la route. Si ce n'est pas la bonne, il serait judicieux de le faire savoir, non ? Un malentendu est si vite arrivé !

J'aime bien être positif et ne pas m'en tenir à la seule critique. Alors je vous fais cette suggestion qui aplanirait bien des problèmes, sauf évidemment ceux incontestablement liés au parti-pris du modérateur :
- N'effacez pas tout le post, tout n'est pas nécessairement à jeter et le débat garderait un peu de son sens. Effacer une réponse, c'est implicitement donner raison à l'opinion adverse, comme par hasard celle d'un bas du front opposé à un sale gauchiste qui a tué 100 millions de soviétiques à coups de Mao dans la tête.
- Remplacez la partie litigieuse par des étoiles et insérez l'explication de la modération. On ne sera peut-être pas d'accord avec vous mais au moins on saura pourquoi un bout du post disparaît.

Maintenant, si votre rôle est bel et bien de protéger le FN, ne changez rien. C'est déjà très efficace. Il ne manque plus que de bannir les opposants et ce sera parfait.

Parfois, quelques-uns de mes posts parviennent à passer au cours d'une même période. D'autres fois, ils sont systématiquement supprimés. Cela accrédite l'hypothèse d'un modérateur bas du front infiltré dans l'équipe. Reste à deviner ses horaires de service...


Billet évidemment censuré. J'y ai donc ajouté ce petit chapeau avant de le reposter :

Voilà vraiment ce qui s'appelle de la censure imbécile !
Je vais devoir demander aux syndicats d'Orange si la modération est faite par des machines stupides ou par des zombies


Comme il fallait s'y attendre, avec ou sans chapeau, billet censuré. Le septième essai s'est résumé à ceci, le 3 août 2011 :

Censure partisane sur Orange (7e)

Contrairement aux 6 essais précédents, je vais faire bref.
La censure sur Orange devient une véritable plaie. Malgré l'intensité accrue de la censure, quelques rares messages dénonçant l'attitude d'Orange face aux opposants du FN ont réussi à filtrer, sans doute grâce à quelques modérateurs qui risquent leur place en contrevenant à la consigne générale. Ces rares messages épargnés prouvent que je ne suis pas le seul à avoir constaté le phénomène. Orange protège bel et bien le FN en supprimant à tours de bras les messages et commentaires qui s'en prennent aux bas du front, à leur idéologie et à la peu-pensance. J'imagine sans peine que pour un message de protestation qui réussit à passer, 10 ou 20 sont censurés. C'est en effet à peu près le taux de ceux que je parviens à faire publier, alors qu'ils respectent largement la charte (et en tout cas beaucoup plus que la majorité des posts des bas du front).
Cette attitude est inadmissible de la part d'un opérateur supposé respecter la diversité des opinions. Elle sera évidemment remontée à qui de droit sitôt que l'occasion se présentera, ce qui ne saurait tarder.


Ce texte étant lui aussi refusé, j'ai fait encore plus court :

Censure partisane sur Orange (8e)

Comment se fait-il que je ne sois absolument pas surpris de ne pouvoir passer aucun billet dès lors qu'il stigmatise la censure partisane d'Orange en faveur du FN ?


Il me restait un doute sur des mots ou des sujet éventuellement interdits par un quelconque robot. Je me suis donc livré à une petite expérience, sans succès comme on pouvait s'y attendre :

Censure partisane sur Orange (9e)

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit. Ut velit mauris, egestas sed, gravida nec, ornare ut, mi. Aenean ut orci vel massa suscipit pulvinar. Nulla sollicitudin. Fusce varius, ligula non tempus aliquam, nunc turpis ullamcorper nibh, in tempus sapien eros vitae ligula. Pellentesque rhoncus nunc et augue. Integer id felis. Curabitur aliquet pellentesque diam. Integer quis metus vitae elit lobortis egestas. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Morbi vel erat non mauris convallis vehicula. Nulla et sapien. Integer tortor tellus, aliquam faucibus, convallis id, congue eu, quam. Mauris ullamcorper felis vitae erat. Proin feugiat, augue non elementum posuere, metus purus iaculis lectus, et tristique ligula justo vitae magna. Aliquam convallis sollicitudin purus. Praesent aliquam, enim at fermentum mollis, ligula massa adipiscing nisl, ac euismod nibh nisl eu lectus. Fusce vulputate sem at sapien. Vivamus leo. Aliquam euismod libero eu enim. Nulla nec felis sed leo placerat imperdiet. Aenean suscipit nulla in justo. Suspendisse cursus rutrum augue. Nulla tincidunt tincidunt mi. Curabitur iaculis, lorem vel rhoncus faucibus, felis magna fermentum augue, et ultricies lacus lorem varius purus. Curabitur eu amet.


La dixième tentative n'a pas été plus concluante, bien que très très brève :

Censure partisane sur Orange (10e)

...


Pris d'une subite inspiration, j'ai alors tenté le tout pour le tout... en vain !

Censure partisane sur Orange (11e)

Gloire à vous ô censeurs bien-aimés, ultimes défenseurs du Sacro-Saint FN, rempart glorieux contre les vilains méchants qui critiquent de façon injuste Sa Très Glorieuse Majesté Marion, fifiille du Très Haut et Très Sage Vieux Milliardaire Borgne !

Que le Tout-Puissant vous ait en Sa Saint Garde et vous préserve des aphtes et du coup de barre de 17h.


Un dernier effort n'a pas été concluant...

Censure partisane sur Orange (12e)

Sinon, le p'tit dernier, ça pousse ? Il en est à combien de dents ?


... c'est pourquoi un après-dernier effort a été essayé, mais censuré comme tous les précédents :

Censure partisane sur Orange (13e)

Quelle meilleure démonstration de censure partisane que ces 12 billets déjà censurés, en attendant que celui-ci le soit à son tour ?
Tout ça parce que je ne vote pas FN...


Même triste sort pour celui-ci :

Censure partisane sur Orange (14e)

Ce n'est toujours pas aujourd'hui que la modération d'Orange parviendra à me convaincre de son impartialité.
Un billet, c'est le reflet d'une opinion personnelle. Apparemment, sur Orange les opinions personnelles ne sont autorisées que si ce sont les vôtres...


Ayant essayé de poster le bulletin météo à l'occasion d'un commentaire car l'astuce avait marché une fois déjà (après avoir tenté de véritables réponses), mon billet est devenu :

Censure partisane sur Orange (15e)

C'est fou ! même le bulletin météo est censuré sur ce site, désormais !


Enfin, ultime test d'entre les tests, j'ai pu faire accepter par la modération une réaction qui consistait en un copier-coller d'une citation de Stéphane Richard, sans le moindre rapport avec l'expression de mes idées personnelles. Cet incroyable et palpitant succès valait bien que je rédige une toute dernière-dernière version de mon billet maudit :

Censure partisane sur Orange (16e)

En revanche, recopier un bout de discours de Stéphane Richard, ça passe. Il y en a encore qui savent reconnaître leur maître de nos jours. Tout n'est pas perdu donc.


Vous savez quoi ? La modération m'a encore censuré !

A la réflexion et avec le recul du temps, je me dis que c'était peut-être le titre du billet qui ne passait pas, tout bêtement. C'est vrai quoi, de la censure sur Orange, certes, mais partisane ! Qui pourrait le croire ?



Posté par KiosqueC à 13:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,