Statut : refusé
--------------

Que dire ? (10e tentative)

Que dire face à une modération fermement décidée à empêcher toute critique du FN et de ses militants, et à interdire de forum toute voix de gauche sous les prétextes les plus futiles, prétextes jamais retenus quand il s'agit de réactions de droite, y compris les plus outrancières ?

Il est permis d'écrire Bravo à la patronne du FN. Il est permis de dire qu'elle a raison. Il est permis de dire que tout le monde pense tout bas ce qu'elle dit tout haut. Il est permis de parler d'islamistes pour désigner les musulmans. Il est permis de dire qu'ils ne sont pas Français même s'ils le sont. Il est permis de dire qu'ils doivent retourner chez eux. Il est permis de dire qu'ils nous envahissent. Il est permis de dire qu'ils ne sont pas intégrés au prétexte qu'ils ne mangent pas de cochon. Il est permis de dénigrer les politiciens opposés à la dame. Il est permis de traiter les intervenants qui s'opposent à elle comme des moins que rien, de les traiter d'aveugles, de porteurs d'oeillères, de jaloux, de dire qu'ils font bien rire les accros au FN. Il est permis de diffamer son plus grand adversaire en publiant en boucle un hoax diffamatoire sur ses revenus allégués alors qu'il est largement démontré qu'il est faux. Il est permis de citer un article inexistant du Canard Enchaîné pour diffamer encore davantage cet adversaire politique. Il est permis d'accepter sans chercher à rien vérifier le moindre propos de la présidente du FN. Il est permis de critiquer toute réaction ou commentaire d'un opposant au FN. Il est permis de qualifier de gauchos les gens de gauche. Il est permis de parler de stalinien, de goulags, de millions de morts dans des proportions allant très au-delà de la réalité. Il est permis de ne pas argumenter ses propos ou d'affirmer n'importe quoi si c'est au bénéfice du FNIl est permis... Tout est permis en fait s'il s'agit de faire la propagande du FN.

Mais si l'on adresse la moindre critique aux gens du FN, personnes publiques ou intervenants s'étant permis diverses choses parmi celles que je viens de citer, si l'on ose expliquer poliment que ces gens-là se trompent, en argumentant la démonstration, voire qu'ils affabulent ou mentent, aussitôt on tombe sous le coup de la charte : c'est obligatoirement un manque de respect, de l'agressivité, de la moquerie, et la censure est immédiate. C'est considéré comme une atteinte impardonnable à la sérénité du débat. Quel débat ? Où et quand y a-t-il débat lorsque seul le camp de la droite dure a le droit d'exprimer tout ce qui lui passe par la tête, parfois de façon très haineuse, souvent de façon plutôt stupide comme un perroquet qui répète sans comprendre, et que ceux qui ne partagent pas ces opinions n'ont que le droit de les approuver ou de se taire ?

Voyez ! moi-même je viens de commettre le crime d'évoquer des propos stupides de la part de certains intervenants du FN ! Comme si affirmer que tous les Français pensent tout bas ce que la patronne du FN dit tout haut n'était pas stupide, puisque de nombreux Français ne pensent en aucune manière, ni tout haut, ni tout bas, ni sur l'air des lampions ce que cette dame prétend proclamer en notre nom. Quel manque de respect ! Sauf que cet irrespect, à y regarder de plus près, c'est d'abord d'elle qu'il vient quand ce qu'elle prétend correspondre à nos idées nous révulse et parfois nous fait gerber.

Mais voilà, le respect ne se comprend qu'à sens unique dans ce débat inexistant puisque la partie adverse est censurée. Est-ce parce que les dirigeants du FN, procéduriers en diable, effraient les responsables du site au point que tout est fait pour ne surtout pas les irriter ? Est-ce pour cela qu'à la moindre occasion la dame qui dirige en chef a droit beaucoup plus souvent qu'à son tour aux honneurs d'un article, jamais à charge au contraire des rares articles dédiés à ses adversaires ?

Que dire, puisque c'est de toute façon censuré, faute d'être dit en faveur du FN ?
---------------------------

référence à l'article Le Pen: la société française "recule" face au fondamentalisme islamique

Le jeudi 14 mars à 21H21