La modération d'Orange se fait prier pour me publier cette réaction qui, il est vrai, n'est pas à l'honneur du site. Même si elle doit être finalement acceptée, il me semble important de l'afficher ici comme exemple de tripatouillage journalistique et tentative crapuleuse d'orientation des votes :

Référence à l'article : "Selon vous, Arnaud Montebourg doit-il démissionner ?"

Halte à la manipulation !

Flagrant délit de malhonnêteté journalistique sur ce site, démontrée par deux articles successifs !

L'article d'hier sur Orange :
Titre :
"Montebourg, poursuivi pour injure par l'ex-SeaFrance"
Citation attribuée à Montebourg :
"On parle souvent de patrons voyous, là il s'agit d'une entreprise publique, c'est curieux... On ne fera pas de miracle, mais on peut dire à la SNCF que s'ils sont des incapables et qu'ils ont mis des escrocs à la tête de SeaFrance, ils vont l'aider à se relever"

L'article d'aujourd'hui sur Orange :
Titre : "Selon vous, Arnaud Montebourg doit-il démissionner ?"
Citation attribuée à Montebourg :
"On parle souvent de patrons voyous, là il s'agit d'une entreprise publique, c'est curieux... On ne fera pas de miracle, mais on peur dire à la SNCF que ce sont des incapables et qu'ils ont mis des escrocs à la tête de SeaFrance"

La première phrase est inchangée. Mais relisez bien la seconde phrase. Le procédé crapuleux destiné à orienter les votes saute aux yeux. Le "si" qui introduit le conditionnel et ce qu'il faut faire dans le cas où la supposition serait avérée ont disparu !
Du coup, la supposition, incertaine donc, mentionnée par l'article d'hier est transformée en une affirmation catégorique.

C'est ce qui s'appelle une manipulation destinée à influencer la réponse. Procédé crapuleux.

Dernière minute : Bien qu'ayant refusé de publier ma réaction, la modération d'Orange m'a spontanément contacté sur ce sujet. Orange diffuse tels quels des articles de presse, et par conséquent réfute toute intention de manipulation de sa part. Cette explication me convient, mais je lui ai toutefois fait observer qu'il serait utile de contrôler les articles publiés avant leur mise en ligne, pour éviter ce genre d'incident fâcheux. Il devrait en outre être possible de faire disparaître un article contestable lorsque des internautes le signalent aux modérateurs, preuves à l'appui. Enfin, Orange pourrait élargir ses sources à des médias plus éclectiques, plutôt qu'orientés à droite ou supposés "neutres" un peu trop systématiquement.